Le Professeur Marc SANKALE - Fondateur de l'ANPSCS, Association Nationale des Postes de Santé Catholiques du Sénégal

Le Professeur Marc SANKALE – Fondateur de l’ANPSCS

En 1967, le Professeur Marc SANKALE réalise la participation que pouvaient apporter au travail de développement, les dispensaires privés catholiques existants (et ceux qui étaient en projet) crée une ASSOCIATION déclarée selon le Ministère de l’Intérieur N° 2356 en date du 24 Juin 1967.

Les Sœurs Infirmières de la base, assez isolées, ne prirent, vraiment conscience de s’unir que courant 1969. C’est ainsi qu’en 1970, a pris plus nettement vie l’ASSOCIATION DES POSTES DE SANTE PRIVES CATHOLIQUES DU SENEGAL (APSPCS). 

Les buts de l’association :

  • Organiser les Postes de Santé compétents et fonctionnels avec une vocation résolument préventive et éducative, même à travers le curatif ;
  • Coordonner leurs activités ;
  • Informer leurs membres et permettre l’échange d’expériences ;
  • Entrer dans la dynamique des plans gouvernementaux de santé pour mieux répondre aux objectifs d’un développement national harmonieux, tout en gardant son identité : il s’agit d’une structure privée à vocation publique.

 

Objectifs :

Les objectifs des postes de santé rejoignent les objectifs gouvernementaux notamment en ce qui concerne la prévention et l’éducation, la santé de la mère et de l’enfant, l’assainissement du milieu, l’utilisation des médicaments essentiels.

La particularité de ce service est qu’il s’adresse à toutes les catégories de la population avec une priorité pour les plus déshérités, sans distinction de races et de religions (95% de consultants  musulmans).

  • Approuvés par le Ministère de la Santé, l’Association a reçu dès son origine, l’autorisation de :
  • demander une cotisation aux malades venant consulter
  • acheter les médicaments à la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement

En 1975, le décret 6714 du 30 Juin émanant du Ministère de l’Intérieur portait autorisation nouvelle de l’Association.

En 1976, après 6 années d’existence, l’Association a déposé ses statuts au Ministère de la Santé Publique et au Ministère de l’Intérieur.

En 1981, appuyée par le Ministère de la Santé, une demande de Reconnaissance d’Utilité Publique a été faite, celle-ci a été obtenue  le 29 Juin 1983, décret N° 83671.

Pour faciliter son action au Sénégal, elle bénéficiera d’un STATUT d’ONG avec l’arrêté ministériel  N° 00262 du 9 Janvier 1995.

Très vite, les infirmières des Postes de Santé Privés Catholiques ont compris l’importance des relations avec les services publics et participent dès lors, aux réunions organisées par les Médecins-Chefs de Régions ou de Districts Sanitaires prévues pour le personnel des postes de santé publics et auxquelles elles sont régulièrement invitées.

En 1978 à la Conférence d’Alma-Ata, l’A.P.S.P.C.S. est entrée dans la Politique des Soins de Santé Primaire adoptée par le Gouvernement du Sénégal.

Engagement vis à vis de cette politique : la participation s’est traduite par :

  • Séminaire national d’Initiation aux Soins de Santé Primaires
  • Séminaire de nutrition
  • Rencontres nationales et Internationales sur les SSP
  • Médicaments essentiels
  • Principes thérapeutiques : utilisation des médicaments essentiels et la phytothérapie locale pour arriver à une auto-suffisance de gestion.

Au niveau des postes de santé, outre les soins curatifs qui s’adressent aussi bien aux enfants qu’aux adultes, la plupart assurent un travail préventif et d’animation sanitaire (PEV, CPN, SMI, Récupération Nutritionnelle, Planning Familial, IEC (Infirmation Education Communication) , Cases de Santé Villageoises, (Supervision, Formation et Recyclage des ASC et des Matrones).

En 1980, l’APSPCS s’engage dans la formation de laborantins et crée les premiers laboratoires. Des examens de base tels que : KOP, ECBU, Gouttes épaisses, sont mis en œuvre pour permettre un diagnostic plus précis et améliorer les traitements.

Des supervisions et des recyclages sont assurés par un technicien supérieur en Biologie.

Actuellement l’Association compte 35 laboratoires équipés ; 31 sont fonctionnels.

Formation Continue :

Dès l’origine, les Sœurs infirmières ont senti le besoin de se réunir sur le plan national. Des week-ends trimestriels sont organisés pour une formation médicale continue par des professeurs de la faculté de médecine, de pharmacie de l’université de Dakar  et d’autres intervenants. Ces journées sont aussi l’occasion de transmettre des informations et d’échanger des expériences.

Pour les aides-soignants, dans chaque Région un système de formation est également mis en place (exposés, cours théoriques et pratiques en soins de santé, démonstrations, …) ; c’est aussi une occasion d’échanges d’expériences entre le personnel des différents postes.

Dans un souci d’avoir du personnel qualifié, l’Association a ouvert un Centre de Formation d’Agents de Santé Polyvalents,  construit en 1992 et reconnu par arrêté ministériel le 16 mars 1995. Une formation de 2 ans    (25 à 30 élèves par promotion),  sanctionnée par un examen de fin d’études, donne droit à un diplôme délivré sous le sceau de l’Institut de Santé et Développement de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

L’Association Nationale des Postes de Santé Privés Catholiques du Sénégal (ANPSPCS) est devenue depuis 2015 l’Association Nationale des Postes de Santé Catholiques du Sénégal (ANPSCS).