Le professeur Marc Sankalé, en créant en 1967 l’Association Nationale des postes de Santé Catholiques du Sénégal, venait de réaliser la participation que pouvaient apporter au travail de développement, les dispensaires privés catholiques existants (et ceux qui étaient en projet).

Les efforts du gouvernement en ce sens, sont non négligeables, mais les résultats issus de nos activités comme les causeries sur le (Programme Elargi de Vaccination (PEV), les Consultations Pré-Natales (CPN), la Surveillance Maternelle et Infantile (SMI), la Récupération Nutritionnelle, montrent à quel point, les populations surtout en zone rurale, ont besoin d’être sensibilisées.

Durant ces cinquante ans, l’ANPSCS a contribué de façon significative dans la prise en charge  de la santé des populations notamment les plus démunies. En effet, l’Association est présente dans presque toutes les régions hormis celle de Matam.

En 2015 nos postes de santé ont enregistrés les données suivantes :

  • La Morbidité s’élève à 1 490 559 : toutes tranches  d’âge confondues
  • Les données partielles du PEV ont révélées que 5 490 enfants ont eu un 1er contact et dont 5 044 ont été complètement  vaccinés soit un taux de 93,69%
  • Pour les Consultations Prénatales 64 260 femmes ont utilisé au moins une fois le service  avec un taux d’achèvement de  21% ce qui demeure toujours faible.
  • Pour la prise en charge de la Malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans 22 841 cas de Malnutrition Aigüe Modérée et de Malnutrition Aigüe Sévère sont   Récupérés.
  • Les Cas Sociaux enregistrés sont au nombre de 268 300 soit 18% de la cible fréquentant nos structures.

La célébration d’un jubilé comme celui-ci n’est pas seulement une occasion pour rendre grâce, mais elle nous offre aussi l’opportunité de mener une réflexion sur les orientations, afin de tracer clairement la route qu’il convient de suivre, et prendre des résolutions pour le futur. C’est ainsi que nous souhaitons, au sortir de ce cinquantenaire ouvrir un grand complexe abritant une maternité catholique et une école de puériculture, lieu de prise en charge des nouveaux –nés. Notre conviction est que le processus de réalisation du concept “santé pour tous “ doit aussi relever un certain nombre de défis notamment la mobilisation et l’implication de tous les acteurs de la santé. C’est le moment pour nous de remercier vivement nos partenaires, qui ont toujours étaient là, et qui ont porté l’association avec nous dans la réalisation des différentes activités durant ces 50 ans.      

Je voudrais exprimer notre fierté face à ce travail soutenu et inlassable, fruit de l’engagement, du dévouement des générations de religieuses d’hier et d’aujourd’hui qui a permis de traverser toutes les étapes et les obstacles depuis 1967.Certains de ces obstacles sont encore bien réels.  Ils sont synonymes de non disponibilité assez récurrente des médicaments à temps souhaité ; ce qui constitue un réel frein à une bonne prise en charge des patients.